13.05.2015

Formation générale et hautes écoles

Actions et discussions concernant les études de médecine

Les inscriptions en médecine humaine pour l’année académique 2015/2016 dépassent de 391% les capacités de l’Université de Bâle, raison pour laquelle le gouvernement a approuvé l’application du numerus clausus. La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) va déterminer les coûts des études de médecine dans un rapport d’ici à 2017. L’enquête est complexe, car théorie, formation clinique en hôpital et recherche se chevauchent. A titre de mesure contre la pénurie de médecins, le canton de Saint-Gall envisage la possibilité d’instituer une filière de master ou une faculté en médecine humaine.