25.02.2015

Insertion professionnelle

Les MMT plutôt contre-productives pour les réfugiés

Les mesures du marché du travail (MMT) sont probablement trop peu adaptées aux besoins des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire. Elles ont un impact plutôt négatif sur le nombre d’entretiens d’embauche. C’est la conclusion d’une étude (en allemand) sur l’intégration professionnelle des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés enregistrés comme chômeurs. Pour eux, la recherche d’emploi dure en moyenne nettement plus longtemps que pour les Suisses et les autres étrangers. Les connaissances linguistiques insuffisantes, le manque de reconnaissance des qualifications, la limitation du champ de recherche au canton de domicile, des problèmes psychosociaux ou le manque de volonté à exercer une activité moins prestigieuse sont des obstacles importants.