11.12.2013

Marché du travail

Etude sur les effets de la libre circulation des personnes

Sur mandat de l’Union patronale suisse, le Centre de recherches pour le marché de l’emploi et l’économie industrielle de l’Université de Bâle a examiné les effets de la libre circulation des personnes sur l’évolution économique de la Suisse. Dirigée par le professeur George Sheldon, l’étude arrive à la conclusion qu’il n’y a pas eu d’immigration de masse en Suisse depuis l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation des personnes avec l’UE. L’étude montre aussi que l’immigration a contribué à la croissance économique, notamment grâce au bon niveau de formation de la main-d’œuvre spécialisée européenne.
Communiqué de presse