28.08.2013

Marché du travail

Peu de diplômés des hautes écoles se lancent dans une activité indépendante

Seule une faible part (3,7%) des personnes diplômées des hautes écoles exercent une activité indépendante comme activité principale cinq ans après l’obtention du titre. Le taux d’indépendants est plus particulièrement élevé chez les titulaires d’un diplôme d'une haute école spécialisée en design (23%) ainsi qu'en musique, arts de la scène et autres arts (13%). L’activité indépendante est également relativement importante parmi les titulaires d’un doctorat en médecine et pharmacie (11%), en sciences économiques (10%) et en droit (8%). Selon un communiqué de presse de l’OFS, les titulaires d’un master en sciences économiques et en sciences exactes et naturelles, qui comptent les uns comme les autres 1% d’indépendants, figurent à l’autre bout de l’échelle.