26.06.2013

Marché du travail

Bilan positif pour la libre circulation des personnes

L’administration fédérale brosse un tableau largement positif des conséquences économiques de la libre circulation des personnes. L’accord entre la Suisse et l’UE a permis aux entreprises suisses de recruter plus facilement de la main-d’œuvre de l’UE/AELE. Le marché suisse du travail a présenté une bonne capacité d’absorption. Il n’y a pas eu d’effets d’éviction et les répercussions négatives sur les salaires sont restées marginales. Tandis que l’immigration en provenance des pays du Sud et de l’Europe de l’Est a progressé ces deux dernières années, le nombre d’immigrés allemands a nettement reculé. Selon une étude du SECO, le nombre total d’étrangers ayant immigré en Suisse était supérieur de 73'000 personnes au nombre d’étrangers ayant émigré durant la même année. L’Union syndicale suisse demande d’étendre les conventions collectives de travail pour prévenir une sous-enchère salariale. Le dernier numéro de "La Vie économique" consacre le thème du mois à la libre circulation des personnes.