27.02.2013

Insertion professionnelle

Politique de licenciement: les "atomes crochus" sont décisifs

En 2012, de nombreux motifs de licenciement invoquaient, comme les années précédentes, des restructurations. Sauf en cas de fermeture de l'entreprise, les supérieurs hiérarchiques devaient faire un choix parmi leurs collaborateurs. Lors d'entretiens menés avec quelque 2000 personnes concernées, l'entreprise d'outplacement Lee Hecht Harrison a constaté que les différends avec le supérieur constituaient très largement le deuxième motif de licenciement (non officiel) le plus fréquent. Par ailleurs, les étrangers et les collaborateurs plus âgés sont plus souvent touchés par des vagues de licenciement.
Communiqué de presse