01.02.2012

Formation professionnelle initiale

L'horlogerie en quête de main-d'oeuvre qualifiée

La Convention patronale de l'industrie horlogère suisse mène chaque année une enquête auprès des écoles techniques, et relate la situation des apprentis dans la branche. Pour 2011, les résultats confirment la popularité des métiers horlogers auprès des jeunes. L'année dernière, 425 d'entre eux ont commencé l'une des formations initiales (six préparent au CFC, une à l'AFP) en école d'horlogerie ou en dual. La proportion de la formation duale continue à progresser. Introduite en 2010, la formation d'opérateur en horlogerie AFP (42 contrats en 2011) pourrait prendre un élan supplémentaire, car elle répond à un réel besoin en praticiens dans les ateliers de montage.
Communiqué de presse