13.06.2012

Marché du travail

La sous-enchère salariale augmente

L'an dernier, les cas de sous-enchère salariale ont été plus nombreux dans les branches qu'aucun salaire minimum ne protège. Ce constat découle des contrôles dans le cadre des mesures d'accompagnement. Les cas de sous-enchère salariale ont augmenté proportionnellement au nombre de contrôles; ils sont passés de 8% en 2010 à 11% l'année suivante. Le taux ne s'élevait qu'à 6% en 2009. L'industrie est la branche la plus concernée puisque le taux de sous-enchère y atteint 18%.
Rapport de l'Union syndicale suisse