Formation professionnelle supérieure et continue

30.09.2020
30.09.2020
30.09.2020

Rapport: informations lacunaires concernant les perfectionnements professionnels

Faute d’avoir trouvé les informations pertinentes, de nombreux diplômés CFC n’entreprennent pas de perfectionnement professionnel. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’EPFZ sur la situation de certains jeunes adultes après l’apprentissage. Selon les auteurs, ce constat devrait interpeller les acteurs politiques du domaine de la formation et les conseillers en orientation de carrière. Le rapport le montre aussi: beaucoup de personnes ne savent pas quelles formations leur sont ouvertes, ce qui prétérite notamment la formation professionnelle supérieure.

30.09.2020

ZH: programme de promotion des compétences de base chez les adultes

En 2021, le canton de Zurich introduira un programme visant à promouvoir l’acquisition des compétences de base par les adultes. Pour cela, le Conseil d’Etat demande au Grand Conseil un crédit de 14,8 millions de francs. Dans le canton de Zurich, quelque 140'000 adultes ont de la peine à lire, à écrire, à calculer ou à utiliser les technologies de l’information et de la communication.
Communiqué de presse

16.09.2020

LU: chèques de formation pour promouvoir les compétences de base

Le canton de Lucerne délivre désormais des chèques de formation de 500 francs pour promouvoir les compétences de base. Ces chèques permettent de s’inscrire à des cours de lecture, d’écriture, de calcul et d’informatique. D’ici à la fin de l’année, le nombre de chèques délivrés sera limité à 1000. Le Conseil d’Etat a alloué 350'000 francs par année (jusqu’en 2022) à cette mesure; la Confédération apporte une contribution supplémentaire de 50%. En Suisse, seuls les cantons de Genève et de Lucerne distribuent des chèques de formation.

16.09.2020

Allemagne: opportunités pour les travailleurs sans diplôme professionnel

En Allemagne, plus de 80% des entreprises se disent prêtes, si nécessaire, à embaucher des personnes qui n’ont pas de diplôme professionnel. Le haut niveau de spécialisation des entreprises et le manque de main-d’œuvre en sont la cause. Pour valoriser et développer les compétences de ces professionnels non qualifiés, il faudrait proposer plus de certifications partielles. C’est ce qui ressort d’une étude de la Fondation Bertelsmann.

02.09.2020

OFS: 14% des entrants accèdent aux ES via la prise en compte des acquis

Les ES offrent de belles perspectives de carrière aux personnes qui n’ont pas la matu. Comme le montre une étude de l’OFS, près de 80% des entrants en ES ne possèdent qu’un CFC (10% détiennent une maturité professionnelle). Quelque 14% des entrants ont débuté leur formation sans être passés par la 1re année (via la prise en compte des acquis); 11% sont entrés directement en 2e année et un peu moins de 3% ont commencé à partir de la 3e année. La majorité des entrants ayant "sauté" la 1re année n’avaient pas été inscrits dans le degré tertiaire auparavant. En ES, les taux de réussite sont élevés: plus de 80% des entrants obtiennent leur diplôme.

02.09.2020

IBAW/FHNW: de l'ES à la HES en mode raccourci

Dès le mois d’août 2021, l’institut lucernois IBAW et la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW) offriront aux diplômés ES la possibilité d’accéder au 4e voire au 6e semestre de la formation HES correspondante. Concrètement, les économistes d’entreprise qui terminent leurs études à l’Ecole supérieure d’économie de Lucerne (HFW) pourront passer directement au 4e semestre du bachelor en économie d’entreprise de la FHNW. Selon les deux prestataires, il s’agit, à ce jour, d’un modèle unique en Suisse. Avec des modules complémentaires, il est même possible d’accéder au 6e semestre.
Davantage d’informations

19.08.2020
01.07.2020

Campagne de communication sur la certification professionnelle pour adultes

La campagne de communication sur la certification professionnelle pour adultes a pris fin le 30 juin 2020. Le matériel y relatif reste d’actualité et doit continuer à être utilisé. Lancée en 2017 par le SEFRI, la campagne s’adresse aux professionnels expérimentés qui ne possèdent pas de diplôme reconnu, mais aussi aux entreprises qui veulent aider leurs employés non qualifiés à obtenir une certification.