30.09.2020

Marché du travail

Etude: les jobs "contraires aux bonnes mœurs" sont mieux payés

Nombreux sont celles et ceux qui jugent certaines activités professionnelles immorales (vente de produits du tabac, etc.). Une étude (en allemand) montre que ces activités sont souvent mieux payées qu’un job équivalent plus "éthique", ce qui entre en contradiction totale avec l’idéal selon lequel il faudrait rémunérer l’employé conformément à sa contribution à la société. L’étude révèle aussi que ces activités attirent des personnes qui ne se soucient guère des comportements immoraux. Conséquence: la perception de l’immoralité de l’entreprise elle-même peut s’en trouver renforcée. De ce fait, les entreprises et les branches (exemple: la finance) qui sont souvent accusées d’enfreindre les règles morales devraient, selon l’étude, être particulièrement attentives au moment de choisir leurs collaborateurs et collaboratrices.