30.10.2019

Orientation

Enquête ch-x sur le thème de la mobilité de courte durée

Comme le montre la dernière enquête fédérale auprès de la jeunesse (ch-x), les jeunes Helvètes préfèrent se rendre à l’étranger (notamment dans les pays anglophones et limitrophes) plutôt que rester en Suisse pour un séjour éducatif ou professionnel. Par ailleurs, deux facteurs favorisent la mobilité temporaire: une bonne situation financière pendant l’enfance (capital économique) et des parents qui ont un niveau de formation tertiaire (capital culturel) ou qui ont eux-mêmes étudié ou travaillé à l’étranger (capital spatial).