13.03.2019

Marché du travail

Etude: conséquences de la libre circulation des personnes sur le marché du travail

Une réduction de l’immigration en Suisse ne peut se faire sans porter préjudice à la croissance de l’emploi dans les entreprises, ni freiner le développement économique. C’est la conclusion à laquelle parviennent des chercheurs du KOF dans une étude relative aux conséquences de la libre circulation des personnes sur le marché du travail. L’étude a montré que la pression sur les salaires était quasi nulle. Au contraire, les chercheurs ont découvert des indices selon lesquels les salaires des résidents suisses très qualifiés progressaient davantage dans les régions limitrophes – malgré la plus forte pression de la migration – que dans celles plus éloignées de la frontière.