Newsletter du 09.05.2018

Nouvelles actuelles du 09.05.2018

Formation professionnelle initiale

Interventions parlementaires: réponses du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a notamment répondu aux interventions parlementaires suivantes:
- Interpellation 17.4116 (G. Marchand): apprentis sans contrat d’apprentissage après une faillite ou une fermeture d’entreprise;
- Interpellation 17.4118 (G. Marchand): encouragement de la réorientation professionnelle et des parcours non linéaires;
- Interpellation 17.4119 (G. Marchand): campagne d’information et de sensibilisation pour les diplômes professionnels pour adultes;
- Interpellation 17.4188 (Ch. Häsler): formation professionnelle 2030: a-t-on oublié les personnes handicapées?;
- Interpellation 16.3204 (J.-F. Steiert): écoles professionnelles supérieures: suppression des subventions fédérales?;
- Postulat 16.3532 (B. Heim): renforcer l’attrait de la formation de niveau diplôme en soins infirmiers;
- Postulat 16.3178 (G. Pfister): écoles supérieures: accréditation fédérale;
- Interpellation 16.3091 (J.-A. Maire): favoriser l’accès au travail pour les personnes au bénéfice du statut de réfugié et d’une admission provisoire par la validation des acquis;
- Postulat 16.3474 (Th. De Courten): système suisse de formation: gain d’efficacité et de qualité;
- Motion 16.3184 (J. Fricker): numérisation et formation à l’informatique: développement commun d’un espace numérique de formation.

OFS: statistiques de la formation professionnelle initiale et des maturités

L’OFS a publié les données détaillées concernant la formation professionnelle initiale. Sur les 70'000 titres délivrés en 2017, le CFC représentait plus de 90%, l’AFP près de 9%. La part des hommes s’élevait à 55%, celle des femmes à 45%. De leur côté, les formations générales ont connu une forte progression de 2000 à 2017 (+63%). Les trois types de maturité (gymnasiale, professionnelle et spécialisée) y ont contribué. La part des titres délivrés à des femmes est passée de 47% en 2000 à 55% en 2017.

OFS: trois élèves sur quatre du degré secondaire II obtiennent leur titre directement

L’OFS a réalisé une étude sur les parcours de formation de 78'000 élèves du degré secondaire II qui ont commencé une formation professionnelle initiale ou une formation générale en 2011. Parmi eux, 73% ont obtenu un titre directement. Dans les filières CFC et AFP, le pourcentage s’élevait respectivement à 89% et 84%. L’OFS relève cependant d’importantes différences entre les sexes, les statuts migratoires et les origines sociales. 
Communiqué de presse

Construction d'installations de ventilation: ordonnance édictée

Le SEFRI a édicté l’ordonnance sur la formation professionnelle initiale de constructeur-trice d’installations de ventilation CFC. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et remplace celle du 12 décembre 2007. Une version imprimée pourra être commandée dans quelques semaines auprès de l’OFCL. La version électronique sera disponible sur le site Internet du SEFRI. Quant au plan de formation révisé, il pourra être consulté dans le courant du mois de mai 2018 sur le site Internet de l’association suissetec et dans la liste des professions du SEFRI.

Production chimique et pharmaceutique: ordonnances édictées

Le SEFRI a édicté les ordonnances sur la formation professionnelle initiale d’agent-e en production chimique et pharmaceutique AFP et de technologue en production chimique et pharmaceutique CFC. Elles entreront en vigueur le 1er juin 2018. Une version imprimée des ordonnances pourra être commandée dans quelques semaines auprès de l’OFCL. La version électronique sera disponible sur le site Internet du SEFRI. Le plan de formation AFP pourra être consulté dans le courant du mois de mai 2018 sur les sites www.aprentas.com et www.cp-technologe.ch. Pour sa part, le SECO a approuvé les mesures d’accompagnement en matière de sécurité au travail et de protection de la santé. Les annexes 2 aux plans de formation seront publiées en mai 2018 sur les sites Internet susmentionnés et dans la liste des professions du SEFRI.

Technologue en médias CFC: procédure d'audition

Le SEFRI soumet en procédure d’audition les projets de révision de l’ordonnance et du plan de formation pour la profession de technologue en médias CFC, qui remplace celle de technologue en impression CFC. La procédure s’achève le 30 juin 2018. Les documents peuvent être téléchargés sur le site Internet du SEFRI.

IFFP: état des projets de recherche en avril 2018

Les projets de recherche suivants sont en cours à l’IFFP:
- Projet "Négociation des identités professionnelles: apprenti-e-s en commerce de détail, automatisation et maçonnerie";
- Projet "Qualité de la formation professionnelle initiale et engagement des apprenti-e-s";
- Projet "ViSuAl: apprentissage collaboratif soutenu par des vidéos";
- Projet "Mandat de conseil de l’ONU pour le projet 'Creating Job Opportunities for All' mené en Macédoine";
- Projet "Pratique infirmière et dispositifs numériques pour l’information et la communication: implications et perspectives pour la formation";
- Projet "Pratiques enseignantes et engagement des apprenant-e-s: représentations du public et conclusions scientifiques".
Vue d’ensemble

Carte de légitimation pour personnes en formation

La carte de légitimation pour personnes en formation est en règle générale établie par les écoles professionnelles et atteste que le ou la titulaire suit une formation. Les organisateurs de manifestations et divers commerces accordent une remise sur présentation de cette carte. Les écoles professionnelles qui produisent elles-mêmes les cartes de légitimation au format carte de crédit peuvent demander l’aide du CSFO pour les aspects graphiques. Il existe plusieurs versions linguistiques: allemand/anglais, allemand/français, allemand/italien, français/anglais, français/italien et italien/anglais. Pour d’autres informations, voir attestations.formationprof.ch.

Les boulangers-confiseurs lancent un processus stratégique

L’Association suisse des patrons boulangers-confiseurs (BCS) a lancé le processus stratégique "Reload". Un état des lieux a permis de reconnaître les nombreux points de convergence entre formation et prestations de service. Un rapport intermédiaire sera publié dans chaque édition du magazine panissimo jusqu’au congrès de la BCS, qui se tiendra le 18 juin 2018 à Berne.

Allemagne: avenir numérique

Rattaché au BIBB, le GOVET (acronyme du Service central du gouvernement allemand pour la coopération internationale en matière de formation professionnelle) concentre ses travaux sur l’avenir de la formation professionnelle ainsi que sur les qualifications et les compétences des employés de demain dans le monde du travail numérique.
Davantage d’informations

Le Cedefop élabore des scénarios européens pour la formation professionnelle

Le Cedefop travaille sur un projet intitulé "Changing Nature and Role of Vocational Education and Training in Europe". Dans ce cadre, il a lancé une enquête sur les principales tendances dans les pays européens entre 1995 et 2015. Les résultats serviront à définir les paramètres pour le développement ultérieur de scénarios concernant la formation professionnelle en 2035. Les résultats de l’enquête en ligne (en anglais) seront disponibles lors de la Semaine européenne des compétences professionnelles (novembre 2018).

Formation professionnelle supérieure et continue

Règlements en consultation

Les associations professionnelles compétentes ont déposé au SEFRI un projet de modification de règlement concernant l’examen professionnel de spécialiste en nettoyage de bâtiments avec brevet fédéral. A cela s’ajoute un projet de règlement concernant l’examen professionnel supérieur d’expert-e en matière de prévoyance professionnelle avec diplôme fédéral.
Feuille fédérale du 8 mai 2018 (1)
Feuille fédérale du 8 mai 2018 (2)

BE: ouverture de la formation ES en soins infirmiers aux autres cantons

A partir de la rentrée scolaire 2019/2020, la formation ES d’infirmier-ère dispensée au Centre de formation professionnelle Berne francophone (ceff) de Saint-Imier sera ouverte aux élèves provenant d’autres cantons. Créée en 2012 pour répondre aux besoins des milieux socio-sanitaires régionaux, la formation ES en soins infirmiers du ceff sera inscrite dans l’Accord intercantonal sur les écoles supérieures pour la rentrée 2019/2020. 
Communiqué de presse

Allemagne: assurance qualité dans la formation continue

Le wbmonitor est un projet de coopération entre le BIBB et le DIE (Institut allemand pour l’éducation des adultes). Il s’agit d’une enquête annuelle auprès des prestataires de formation continue générale et professionnelle. Selon les résultats de l’enquête 2017, 80% des prestataires ont utilisé un système de gestion de la qualité et plus de la moitié d’entre eux ont déclaré que la qualité de leurs processus organisationnels et de leur offre s’était améliorée.

Formation générale et hautes écoles

OFS: les maturités ont connu une très forte progression entre 2000 et 2017

En 2017, quelque 41'000 diplômes de formation générale ont été délivrés au degré secondaire II. De 2000 à 2017, les maturités ont connu une très forte progression. Les trois types de maturité y ont contribué, grâce à une hausse de près de 19% des titres de maturité gymnasiale, à l’introduction, en 2006, des titres de maturité spécialisée, ainsi qu’à une forte expansion des titres de maturité professionnelle, dont le nombre a plus que doublé durant cette période. La part des titres délivrés à des femmes a augmenté de manière significative: de 47% en 2000, elle est passée à 55% en 2017. Ces résultats sont tirés des dernières statistiques de l’OFS.

OFS: publication "Statistique des hautes écoles" (édition 2018)

L’effectif estudiantin des HEU, des HES et des HEP n’a cessé de croître ces dix dernières années pour dépasser les 240'000 étudiants en 2016. En une décennie (de 2007 à 2016), on observe une hausse de 27% dans les HEU, de 54% dans les HES et de 71% dans les HEP. Cette hausse a entraîné, durant la même période, une forte progression du nombre de diplômes décernés (diplômes des HEP, bachelors, masters, doctorats), avec 53'000 titres délivrés en plus. Les ressources financières et en personnel ont aussi suivi le mouvement. Les chiffres détaillés sont présentés dans l’édition 2018 de la publication "Statistique des hautes écoles" de l’OFS.

Orientation

Parcours de formation en Suisse

Comment et avec quel résultat les jeunes suivent-ils des formations postobligatoires en Suisse? L’étude longitudinale TREE révèle qu’une petite moitié de la cohorte observée (personnes à l’âge de 30 ans) quitte le système éducatif avec un titre de formation professionnelle initiale. Près de 40% obtiennent un diplôme du degré tertiaire (hautes écoles et formation professionnelle supérieure). Quelque 10% de la cohorte ne décrochent aucun diplôme de formation postobligatoire.

Enquête ch-x 2020/2021: influence du réseau social sur les projets professionnels des jeunes

Les jeunes qui participeront à l’enquête fédérale ch-x 2020/2021 seront interrogés sur les personnes qui ont joué un rôle important dans leur vie, que ce soit au sein de la famille, parmi les amis ou encore dans le milieu scolaire, professionnel ou associatif. Les chercheurs établiront, à l’échelle nationale, une cartographie du capital social des jeunes nés au tout début du millénaire, en lien avec leur santé psychique ainsi qu’avec leurs choix de formation et de profession. L’enquête sera menée par une équipe du Pôle de recherche national LIVES, en collaboration avec la Haute école de travail social de Genève.
Davantage d’informations

Web-série sur les formations santé-social

Une série de films vise à mieux faire connaître au jeune public les formations de la santé et du social. Chaque épisode présente une profession en mettant en scène un jeune enquêteur qui découvre les diverses facettes du métier en compagnie d’élèves du Centre de formation professionnelle santé et social (CFPS) de Genève. Les trois premiers épisodes peuvent être visionnés sur le site Internet du CFPS ou sur celui du "28", le Centre d’information et de promotion des métiers de la santé et du social.

Marché du travail

Liste des professions soumises à l'obligation d'annonce des postes vacants

La liste des professions soumises à l’obligation d’annonce des postes vacants a été publiée. Elle en recense 268, dont polybâtisseur, gestionnaire en intendance ou encore acteur. Cette liste est établie sous réserve de l’approbation définitive du Conseil fédéral, prévue pour le mois de mai 2018. Celui-ci décidera aussi à quelle fréquence la liste sera actualisée.

Vidéo explicative sur l'obligation d'annonce des postes vacants

Dans l’optique de l’entrée en vigueur de l’obligation d’annonce des postes vacants le 1er juillet 2018, le SECO a réalisé une vidéo explicative en vue de renseigner le public, notamment les employeurs et les demandeurs d’emploi, sur l’objectif et la mise en œuvre de cette mesure. Outre le contexte politique, la vidéo explique ce que l’obligation d’annonce implique pour les employeurs et les demandeurs d’emploi au moyen d’exemples pratiques.

Même sans diplôme, la plupart des jeunes adultes ont un emploi

Sans diplôme de formation postobligatoire, les risques sur le marché du travail sont accrus. C’est ce que montre aussi l’étude longitudinale TREE. Quelque 10% des trentenaires observés n’ont pas de diplôme; ils exercent moins souvent une activité professionnelle et occupent beaucoup plus fréquemment des emplois précaires. Toutefois, quatre personnes sur cinq de ce groupe sont actives et perçoivent un revenu moyen (équivalent plein temps) nettement supérieur à 5000 francs par mois. La perspective longitudinale permet de penser que sur une période d’observation de plusieurs années, une part importante de ce groupe arrive à s’affirmer sur le marché de l’emploi.

Le Conseil fédéral révise l'ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs

Jusqu’ici, il était interdit aux jeunes de moins de 18 ans qui n’étaient pas en formation d’exécuter des travaux dangereux. En révisant l’ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs (art. 4, al. 1bis, OLT 5; RS 822.115), le Conseil fédéral permet à tous les jeunes titulaires d’un CFC ou d’une AFP d’exercer pleinement, indépendamment de leur âge, le métier qu’ils ont appris.
Communiqué de presse

Une offre d'emploi sur vingt comporte une limite d'âge

Environ 10% des offres d’emploi publiées entre 2006 et 2017 comportaient des limites d’âge relatives ou absolues, soit un taux en léger recul. En 2017, ce chiffre représentait un peu plus de 5%. C’est ce qui ressort d’une étude du Moniteur du marché de l’emploi suisse. Les professions de l’hôtellerie-restauration et des services personnels affichent le taux le plus élevé (13%). Les indications implicites (équipe de travail décrite comme "jeune et dynamique", par exemple) n’ont pas été prises en compte dans les analyses.

Conférence nationale sur le thème des travailleurs âgés

Organisée le 26 avril 2018, la 4e conférence nationale sur le thème des travailleurs âgés a réuni des représentants de la Confédération, des cantons et des partenaires sociaux. Selon la déclaration commune des participants, la gestion de la carrière professionnelle et la formation continue relèvent de la responsabilité de chaque travailleur, mais les employeurs et les organisations professionnelles ont également un rôle à jouer. A la demande des partenaires sociaux, il a aussi été décidé que le SECO allait examiner l’efficacité des services de conseil fournis aux demandeurs d’emploi âgés dans les ORP. Les propositions permettant d’améliorer la situation des chômeurs seniors arrivant en fin de droits seront également étudiées.
Communiqué de presse

Travail.Suisse demande une réelle égalité homme-femme

Dans une prise de position intitulée "Egalité hommes-femmes aujourd’hui et demain", Travail.Suisse présente 28 revendications concrètes pour une politique de l’égalité. L’organisation veut notamment introduire une liste noire des entreprises pratiquant la discrimination salariale et l’imposition individuelle afin de rendre visible le salaire des femmes. Elle souhaite aussi une meilleure protection sociale du travail de soin aux proches, que les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à effectuer.
Communiqué de presse

Insertion professionnelle

Davantage d'argent pour l'intégration des réfugiés

Jusqu’à présent, les cantons recevaient un forfait d’intégration unique de 6000 francs par réfugié et personne admise à titre provisoire. Après d’âpres négociations, la Confédération triple ce montant, qui s’élève désormais à 18'000 francs. De leur côté, les cantons s’engagent à atteindre des objectifs clairement définis. Ainsi, par exemple, cinq ans après leur arrivée en Suisse, deux tiers des 16-25 ans doivent suivre une formation. Ces mesures permettront de soulager l’aide sociale et le secteur de la formation. Les prestations d’intégration fournies actuellement par le secteur de la formation en faveur de ce groupe cible ne sont pas prises en considération dans l’Agenda Intégration. Parallèlement à ce dernier, la Confédération et les cantons ont convenu d’une nouvelle clé de répartition des coûts engendrés par les mineurs non accompagnés qui relèvent du domaine de l’asile.
Communiqué de presse

Concepts opérationnels pour l'intégration professionnelle

Les entreprises sociales manquent souvent de moyens financiers et de personnel pour créer et faire vivre une structure d’insertion professionnelle. La société Grundlagenwerk développe ce type de concepts opérationnels prêts à l’emploi et les teste avant de les "louer" (du social franchising, comme elle l’appelle). Ces concepts seront disponibles dès l’été 2018 dans toute la Suisse afin de permettre une mise en œuvre régionale. Les futurs partenaires pourront ainsi créer en quelques mois une entreprise d’insertion professionnelle avec peu de risques et en n’assumant qu’une petite partie des coûts de développement. Grundlagenwerk est une entreprise d’utilité publique à but non lucratif.

Insertion Suisse: nouvelle secrétaire générale

Le 1er mai 2018, Salomé Steinle a pris ses fonctions en tant que nouvelle secrétaire générale d’Insertion Suisse. Elle était jusque-là responsable suppléante de la section Prévention dans le domaine des soins à l’Office fédéral de la santé publique. Salomé Steinle succède à Prisca D’Alessandro. En sept ans d’activité au sein d’Insertion Suisse, Prisca D’Alessandro a participé activement au développement et à la professionnalisation de l’association (anciennement AOMAS).

GE: 226 entreprises labellisées "1+ pour tous"

Dans le canton de Genève, 226 entreprises portent actuellement le label "1+ pour tous" avec la mention "employeur responsable" ou "partenaire". Ce label est destiné aux entreprises qui engagent ou participent au recrutement de personnes sans emploi, discriminées sur le marché du travail, soit à cause de leur âge, d’un handicap, d’une interruption volontaire de leur parcours professionnel ou d’une période trop longue de chômage. Au total, 437 labels ont été décernés depuis 2015 et 567 personnes (267 femmes et 300 hommes) ont été engagées avec un contrat à durée indéterminée.
Communiqué de presse

NE: un fabricant de montres aide des jeunes sans emploi à se réinsérer

Resilience-Watch a été lancée en 2014 afin de permettre à des jeunes en difficulté de sortir du chômage ou de l’aide sociale. Soutenue par des entreprises horlogères, cette société neuchâteloise a accueilli une vingtaine de jeunes qui ont participé à la création de montres haut de gamme, dont les premiers modèles seront commercialisés fin 2018. La RTS en a fait un reportage. D’autres projets, comme le développement d’un logiciel 3D, ont également vu le jour chez Resilience-Watch.